Entretenir une couette ou un oreiller

entretien d'une couette

entretien d’une couette

Entretenir une couette ou un oreiller devrait vous permettre de les conserver plus longtemps. Pour l’entretenir, il suffit de faire des petits gestes quotidiens; vous pourrez limiter le nombre de lavages complets qui pourraient à force être nuisible à votre couchage. Laver sa couette ou son oreiller trop souvent peut nuire au garnissage si celui-ci n’est pas bien fait. Il ne suffit pas de changer le drap housse ou la housse de couette fréquemment. Il est important d’entretenir oreiller, traversin, couette ou édredon également.

Entretenir une couette en plume ou en duvet

Entretenir une couette en plume ou en duvet et/ou un oreiller ne veut pas dire uniquement la laver; il est possible de l’entretenir avec des petits gestes quotidiens. Ces gestes peuvent vous permettre de profiter encore longtemps du confort inégalé de votre courtepointe.

Il est important de savoir que les couettes naturelles sont constituées d’un garnissage provenant d’organismes vivants. Les plumes de canard ou le duvet d’oie habillant ces animaux évoluent dans un environnement hostile. Pour rappel, les mares aux canards, la vase ou les flaques d’eaux boueuses sont leur quotidien. Pourtant les plumes et duvets d’oies jouent un rôle prépondérant de protection contre le froid.

Bien entendu, leur entretien régulier nécessite quelques précautions si vous ne voulez pas nuire aux plumes ou au duvet d’oie. Pour cela, pensez à aérer fréquemment vos éléments de literie (évitez de les exposer en plein soleil). Redonnez du gonflant à votre couette en la secouant de bas en haut et vice et versa très régulièrement.

 

Entretien des couettes synthétiques

Les couettes synthétiques ou oreillers nécessitent plus d’entretien que les autres car la poussière et les acariens aiment y proliférer, au fil du temps. Généralement, il est conseillé de laver en machine, si sa taille le permet, une couette synthétique tous les 3 mois pour les personnes allergiques aux acariens ou pour les personnes à forte transpiration. Mais le nettoyage n’est qu’une petite partie de l’entretien. Des petits gestes quotidiens sont indispensables pour garantir l’intégrité des éléments de votre literie en fibre synthétique.

Par exemple, lorsqu’une petite tache est présente sur votre couchage vous pouvez la retirer sans utiliser les grands moyens comme utiliser votre machine à laver ou vous rendre au pressing le plus proche. Mais prenez garde la solution ne sera pas là même en fonction du type de tache, de la nature du garnissage et de son enveloppe. Nous allons découvrir dans cette fiche de conseils des astuces permettant de retirer certaines tâches sans passer par la case lavage.

 

Entretenir

Le garnissage de votre couette va être déterminant dans la façon de procéder pour l’entretien. En effet, entretenir une couette en plume ou en duvet va nécessiter plus de précautions que celle en fibre synthétique. Tous les produits constituant votre couette ne vont pas réagir de la même façon à la méthode choisie.

Pour les couettes naturelles, en plume ou en duvet, je vous rassure, oui elles se nettoient et ne craignent pas l’eau. Les canards ou les oies plongent intégralement dans l’eau sans que leurs plumes ou leur duvet ne s’abiment. C’est l’avantage d’une couette naturelle. La nature même produit permet l’utilisation d’eau pour le nettoyage mais attention à respecter les consignes du fabriquant qui figurent sur l’étiquette du produit.

Couette ou oreiller en plume

Les couettes ou oreillers en plumes se nettoient très bien avec de l’eau. Attention, évitez le nettoyeur vapeur qui ne nettoiera pas en profondeur comme certains peuvent le conseiller. Le temps de séchage peut être long après un lavage en machine. La durée de séchage peut aller jusqu’à une semaine pour une couette type 2 personnes si les conditions climatiques ne permettent pas de l’étendre en extérieur.

Pour savoir si votre couette est bien sèche, pensez à passer la main sur toute la surface pour être sure qu’il n’y a plus d’humidité.si la couette est humide, le garnissage moisira. A partir de là, il faudra le changer car les plumes formeront des nids ou bouloches et ne se répartiront plus dans l’enveloppe.

Couette ou oreiller en duvet

Le duvet est plus noble que la plume mais aussi plus délicat. Le nettoyage du duvet sera effectué de préférence chez un spécialiste pour que celui ci reste optimal. Des petits gestes quotidiens peuvent vous permettre de conserver un produit de qualité :

  • Secouer votre couette en duvet du bas vers le haut pour évacuer les poussières. Par ce geste, vous répartissez le garnissage pour lui redonner du gonflant et évacuer l’humidité emmagasiné pendant la nuit.
  • Aérer fréquemment votre couette en duvet à l’abri du soleil pour ne pas assécher le garnissage (éviter par temps de pluie).
  • Brosser les coutures, les plis avec une brosse à dent souple pour retirer la poussière qui peut se nicher et occasionner une allergie aux acariens (surtout ne passer pas l’aspirateur dessus qui pourrait endommager l’enveloppe de votre couette).

 Couette ou oreiller synthétique

Les oreillers et couettes synthétiques permettent un nettoyage plus « brutal » et peuvent être fait en machine à laver. Attention cependant à ne pas forcer pour faire entrer le produit dans votre machine car vous pourriez faire un accroc.

La matière de synthèse qui les compose offre un pouvoir de séchage qui est généralement plus important que les produits naturels qui sont plus long à sécher. Il y a moins de précautions à prendre lors du nettoyage et le séchage qui est beaucoup plus rapide et celui-ci peut être effectué au sèche-linge.

 

Entretien de l’enveloppe

Oreiller ou couette en percale, en coton

L’oreiller ou couette en percale ou en coton doivent être fréquemment aérés pour redonner du gonflant au garnissage. Le percale est un tissu soyeux qui se nettoie facilement en machine. Les petites taches peuvent être nettoyées avec un gant légèrement humidifié et du savon doux. Il faudra juste faire sécher l’endroit humidifié pour éviter les moisissures. Attention, ne disposez pas un garnissage en plume ou en duvet sur un radiateur, celui ci serait asséché et ne serait plus optimal.

 Oreiller ou couette en soie

Entretenir un oreiller ou couette en soie nécessite quelques précautions pour conserver ses propriétés antibactériennes et hypoallergéniques. La soie doit être manipulée avec précautions et tous les produits ne peuvent pas être utilisé pour le nettoyage. Nous vous conseillons d’utiliser une lessive type Tenestar ou lessive de type linge délicat.

Les couettes en couleurs

Au fil du temps, les enveloppes de couleurs même de qualité risquent de ternir un peu c’est à dire perdre un peu de leur éclat. Faites attention ne confondez pas un t-shirt et une couette et n’utilisez pas un « raviveur »de couleurs qui pourrait nuire à son contenu. Il est préférable de faire un nettoyage de couette chez un professionnel qui nettoiera le garnissage en machine spécialisée et changera l’enveloppe selon vos souhaits.

Couette et allergie

Couette et allergie sont souvent associées mais à tord. En effet, la couette en duvet ou en plume ne permet pas la prolifération des acariens car thermorégulatrice d’où l’importance d’en prendre soin.

Pour conclure, il n’y a donc aucune raison valable pour ne pas avoir de couette en plume ou en duvet, d’édredon en plume ou en duvet chez soi si l’on est allergique aux acariens.

Laisser un commentaire